Avertir le modérateur

samedi, 19 janvier 2008

Implantation de Renault-Nissan au Maroc

e3d7ee01300d75d49edd19c53e56c964.jpgL’implantation de Renault Nissan dans la zone économique de Tanger Med, un projet désormais sur les railles, l’accord cadre a été signé hier a Rabat en présence du 1er ministre marocain Abbas El Fassi ; et avec l’installation du constructeur franco-japonais, le Maroc va être propulsé au rang de plates formes régionales de la construction automobile. Renault-Nissan s’est fixée comme objectif de faire de cette usine d’assemblage l’un des sites, si ce n’est le site le plus compétitif du groupe au niveau mondial. Pas moins de 200000 véhicules par an devraient sortir de ces chaînes de production dès la fin 2010, 400000 2 ans plus tard, ces véhicules seront ensuite directement acheminés au rythme de 4 rotations par jour au quai du port Tanger Med grâce à une ligne ferroviaire spéciale.
Lire la suite »

 

mardi, 15 janvier 2008

Fin de la visite du roi Abdallah II de Jordanie au Maroc

cc0ff0aa6ee3fc402e0192c4252e7962.jpgLe souverain Jordanien a quitté ce matin Marrakech après une visite officielle de trois jours. Dans un communiqué conjoint publié ce mardi, le roi Abdallah II a réaffirmé la position de soutien de la Jordanie a l’intégrité territoriale du Maroc et son appui à l’initiative du roi Mohamed VI d’accorder l’autonomie aux provinces sahariennes dans le cadre de la souveraineté marocaine en harmonie avec les efforts déployés par la communauté internationale sous l’égide des Nations Unies et ce en vue de parvenir a une solution politique à la question du Sahara.

Rabat et Aman ont également souligné leur convergence sur la scène politique internationale, le proche orient l’Iraq notamment, les deux pays ont également condamné le terrorisme.

Sur le plan économique, le Maroc et la Jordanie ont signé plusieurs accords de coopération d’un montant de plus de 2 milliards de dollars.

vendredi, 04 janvier 2008

Investissements du groupe petrolier Italien ENI en Tunisie

99a90fcb8d53ea182842f52c5cd6cc7a.jpg281 millions d'Euros, c'est le montant que compte investir le groupe petrolier italien ENI d'ici 2011 en Tunisie. Suite à une déclaration de Paolo Scaroni, administrateur délégé du groupe en Tunisie, ENI à entamé des discussions conçernant la possiblité de prolongation du contrat relatif au gazoduc Transmed acheminant le gaz Algérien vers l'Italie via la Tunisie, notons que ce contart expirera en 2019.
La Tunisie et l'Italie ont signé en 2006 deux conventions portant sur l'augmentation de la capacité du Gazoduc Transmed à 33,9 milliards de mètres cubes par an à partir de 2008 contre 27,4 milliards auparavant. Lire la suite »

jeudi, 03 janvier 2008

La “fast fashion“ Maghrebine peut-elle lutter contre le textile Chinois ?

a24e6f66320cbf47facb808be5f8a16a.jpg Le mardi, 1er janvier 2008 a connu la levées définitive des quotas d'importation sur le textile chinois vers l’Europe, pour ce fait, le spectre du raz-de-marée de produits chinois comparable à celui de 2005 est dans tous les esprits des industriels européens, mais encore plus redouté du coté de la cote sud méditerranéenne.

Rappelons tout d’abord qu’il y a deux ans, la fin des quotas, décidée en 1995, avait provoqué une sorte de “tsunami“ d'exportations de textile chinois sur les marchés européens, ce qui avait poussé l’'Union européenne alors à négocier avec les autorités chinoises de nouveaux contingentements temporaires jusqu'à la fin 2007 .

Peu importe, en tout cas du côté de l’Europe, on estime que le Maghreb est mieux armé aujourd’hui qu’il y a une dizaine d’années, et ce grâce au ‘’fast fashion’’, qui se trouve à stade très avancé notamment en Tunisie et au Maroc. Autrement dit, pas trop d’inquiétude pour les textiliens tunisiens et Marocains. Mais, il ne faudrait pas pour autant dormir sur ses lauriers, puisque les Chinois grignotent, jour après jour, des niches dans tous les secteurs. Lire la suite »

Programme de mise à niveau industrielle en Tunisie

6924ac1c8568b380d74d90a4b598efe5.jpgTrois points essentiels on été débattus lors de la conférence nationale tenue, tenue jeudi 27 décembre 2007
et ayant pour thème « mise à niveau industrielle et défis de la prochaine période » .
Les trois recommandations sont les suivantes :
 -  la restructuration des entreprises en difficulté
 -  l'instauration du système de l'interlocuteur unique
 -  l'incitation des PME à constituer des consortiums en vue de renforcer leur positionnement sur les marchés intérieurs et extérieurs et de faire face aux défis imposés par l'économie nouvelle.
Notons qu'en Novembre 2007, près de 3904 entreprises tunisiennes ont adhéré au PMI (Programme de mise à niveau industrielle), et quelques 2636 programmes de mise à niveau ont été approuvés.
Ce programme n'a pas tardé à porter ses fruits notamment en matière de modernisation des moyens de production, d'adaptation aux évolutions des nouvelles technologies et de développement des ressources humaines de l'entreprise outre, le renforcement de la capacité des entreprises à instaurer les différents systèmes de qualité et les nouvelles
technologies de l'information et de la communication (NTIC). Lire la suite »

lundi, 31 décembre 2007

Maroc: 2.5% de croissance en 2007

croissance.jpg

La croissance économique du Maroc a atteint 2,5 % en 2007 contre 8,1 % en 2006, en dépit d’une conjoncture défavorable marquée par la flambée des cours du pétrole et du blé à l’étranger, a déclaré le ministre marocain chargé des Affaires économiques et générales, Nizar Baraka.
Cette croissance a été également ralentie par une mauvaise Lire la suite »

dimanche, 30 décembre 2007

Le Tourisme tunisien rencontre des difficultés

tourismetunisie.jpg

Il n’y a plus aucun doute, la Tunisie traverse une très mauvaise période. Le dernier rapport de Fitch Ratings, publié la semaine précédente, remue et enfonce le couteau dans la plaie. C’est que l’industrie touristique tunisienne est désormais un modèle économique de développement à revoir absolument et urgemment. Et de révéler qu’entre 2000 et 2005 la destination a perdu 5,3% de ses parts du marché régional. En contre partie, la Turquie, qui reste l’une des principales destinations concurrentes de la Tunisie, a enregistré une croissance de l’ordre de 9,9%.
Le bilan est aussi morose pour les entrées en devise de ce secteur pilier de l’économie nationale. Ces recettes sont décidément les moins importantes et les plus à la traîne par rapports à nos concurrents du bassin méditerranéen. Et ce n’est point surprenant compte tenu de la forte compétitivité de leurs produits et concepts, contre un modèle touristique tunisien figé qui a du mal à sortir des sentiers battus. Lire la suite »

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu