Avertir le modérateur

lundi, 05 janvier 2009

Israël est plus que jamais dans une logique conflictuelle

Israel-logique-conflictuelle.jpgTrêve humanitaire, cessez-le-feu, les israéliens n’en veulent toujours pas. Ehud Barak l’a redit aujourd’hui, les opérations vont se poursuivre. A la veille d’élections législatives, Israël est plus que jamais dans une logique de confrontation.
Blocage à l’ONU, échec dans les médias des pressions pour obtenir l’arrêt des combats à Gaza. On le voit, la diplomatie a beaucoup de mal à aboutir, et pour cause, Tel-Aviv suit ses propres calendriers militaires tout d’abord mais aussi électoral, ce qui montre qu’Israël est plus que jamais dans une logique conflictuelle.


Les israéliens sont de manière presque structurelle dans une logique de la force qui remonte au moins à l’arrivée de Sharon au pouvoir en 2001. Et depuis cette époque, il n’y a plus aucune volonté israélienne de négocier quoique ce soit, au contraire d’établir des rapports de force à l’égard des palestiniens, du Hezbollah au Liban et maintenant donc à l’égard du Hamas. Cette volonté israélienne d’être dans une logique de force exclue au fond toute possibilité d’ouverture politique, ça d’une part.
D’autre part, Israël est pleine campagne électorale, c’est donc une période ou il y a une surenchère entre les différents leaders politiques (Barak, Livni - ministres des affaires étrangères- et puis quelqu’un qui n’est pas au gouvernement mais qui aspire à l’être et qui a des chance de devenir premier ministre, c’est Benjamin Netanyahu). Israël est donc au fond d’une surenchère ou finalement les politiques se sont entrain de se regarder les uns les autres. Ce qu’on craint c’est que les israéliens vont rester très durs par rapport aux propositions de cessez-le-feu qui sont faites un peu partout, parce que là un leader israélien qui accepterait maintenant un cessez-le-feu serait immanquablement considéré comme faible.
Dans de telles situations terribles, les décisions de la guerre sont liées à des questions de politique intérieure. Il n’y a pas que ça bien entendu, mais c’est certainement l’une des clés de l’explication de la position très dure des israéliens qui pour le moment refusent tout cessez-le-feu.

18:14 Publié dans Monde, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : israel, barak, livni, politique, gaza, campagne électorale

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu