Avertir le modérateur

mercredi, 31 décembre 2008

2008, année de tous les contrastes en France

France-2008.jpg2008 année de tous les contrastes en France, qui aura vu un chef de l’état Nicolas Sarkozy l’entamer sous la bannière peu flatteuse du président "bling-bling", avant de la terminer auréolé d’une présidence de l’Union Européenne que chacun s’accorde à juger réussie.
Une année 2008 en France qui aura alterné les succès les plus brillants et les échecs les plus retentissants. Côté succès, c’est d’abord Marion Cotillard la comédienne revenue oscarisée d’Hollywood pour son interprétation de la chanteuse Édith Piaf. Ce sont ensuite 3 prix Nobel, ce qui n’arrive pas tous les jours, 2 en médecine avec les professeurs Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier qui avaient découvert le virus du Sida, et l’écrivain Jean-Marie Gustave Le Clézio.


C’est l’aventure extraordinaire d’un film à petit budget et au drôle de titre "Bienvenue chez les cht’is" qui aura drainé plus de 20 millions de spectateurs dans les salles obscures, renvoyant aux oubliette la pourtant mythique "La Grande Vadrouille". Et c’est enfin l’hommage unanime à un vieux monsieur de 100 ans tout juste, qui aura marqué son siècle et le précédent de sa plume et de son savoir encyclopédique, l’ethnologue Claude Lévi-Strauss, auteur entre autres d’un livre "Tristes tropiques", et qui aura à jamais transformé le regard que portait l’humanité sur les civilisations dites primitives.
2008, année de tous les contrastes et c’est durant les 12 mois écoulés que la France aura retrouvé l’une de ses ressortissantes les plus célèbres, la franco-colombienne Ingrid Betancourt libre après 6 années de calvaire aux mains des FARC. Mais c’est dans le même laps de temps qu’elle aura aussi perdu l’une de ses femmes les plus lumineuses, Soeur Emmanuelle qui s’était éteinte au terme d’une longue vie consacrée aux plus pauvres.
Une année 2008 au cours de laquelle les français se sont beaucoup souvenus de la grande guerre lorsque Lazare Ponticelli, le dernier des "poilus", les a quitté. De la Tour Eiffel qui a fêté ses 120 ans, de la 2 chevaux qui en a eu 60.
Une année 2008 en France au cours de laquelle des étoiles sont nées et d’autres se sont éteintes. Avènement le plus marquant, celui d’Alain Bernard géant dans tous les sens du terme ; inconnu avant le printemps dernier, le nageur est entré dans la légende durant les jeux de Pékin en pulvérisant le record du monde du 100 mètres (distance reine en natation). Alors que - ironie de l’histoire - dans le même bassin et quasiment au même moment, faisait naufrage Laure Manaudou, la petite sirène qui s’était révélée 4 ans plutôt et qui n’a pas pu ou su tenir son rang.
2008, année de contrastes en France, année de crises aussi. Crise économiques, crise financière. Curieusement d’ailleurs, c’est par une histoire de gros sous qu’elle a commencé et c’est par une histoire de gros sous qu’elle se sera piteusement terminée. Entre les placements hasardeux d’un trader Jérôme Kerviel, qui ont fait perdre près de 5 milliards d’euros à la Société Générale et la gigantesque escroquerie d’un financier new-yorkais, Bernard Madoff, qui aura fait perdre la vie à un gérant de fonds français qui avait placé chez lui l’avoir de ses clients et qui ne l’a pas supporté.
2008 année de crises, les plans sociaux, les usines qui ferment, l’automobile en berne et le chômage en hausse, ce qui laisse planer bien des incertitudes, bien des menaces même pour la suite, mais la suite n’est pas encore écrite.

01:42 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : france, année 2008, rétrospective, bilan 2008

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu