Avertir le modérateur

jeudi, 13 novembre 2008

Algérie : La presse privée et la révision constitutionnelle

Bouteflika.jpg"Une présidence à vie pour Abdelaziz Bouteflika", c’est un des gros titres des quotidiens de la presse privée en Algérie. Tous les journaux font leur une aujourd’hui sur la révision constitutionnelle massivement adoptée hier par les parlementaires.
Aujourd’hui en Algérie, il n’y a bien sur qu’un sujet à la une des journaux, la réforme de la constitution adoptée très largement hier par les parlementaires algériens, elle ouvre la voie à un 3ème mandat d’Abdelaziz Bouteflika. Après le vote, le président avait qualifié la journée de "Mémorable", aujourd’hui matin, ce ne sont pas tout à fait les mêmes mots que l’on peut lire dans les quotidiens de la presse privée algérienne.


C’est tout simplement une présidence à vie pour Bouteflika qu’ont voté hier les membres des deux chambres du parlement, titre du quotidien El Watan, qui souligne que le vote n’a été qu’une formalité. 500 parlementaire disent oui, titre de son côté le journal L’Expression, seuls 21 élus, notamment du RCD, ont voté contre et 8 autres appartenant à des formations islamistes se sont abstenus. C’est donc un plébiscite, affiche à sa une le Courrier d’Algérie. Le journal Liberté parle de véritable tapis rouge déroulé sous les pieds du président Bouteflika pour une réélection présidentielle en 2009. Un tapis rouge que le chef du RCD n’a pas hésité de qualifier de "troisième coup d’état", pour Said Saadi le plus grave est qu’il se soit passé dans l’enceinte parlementaire, le référendum populaire ayant été évité officiellement pour des raisons de temps.
Rappelons que la révision constitutionnelle adoptée en Algérie renforce encore les pouvoirs du président, en faisant de lui le seul chef de l’exécutif, elle lui permet aussi désormais de se représenter sans limite d’age ni de mandats. Pour le journal El Khabar, il s’agit d’un retour en arrière d’une dizaine d’années. Le Courrier d’Algérie estimant pour sa part qu’après un tel plébiscite, il est devenu plus que jamais évident que le président Bouteflika n’a plus en face de lui aucun concurrent de taille.
Alors que certains dénoncent un nouvel abus de pouvoir, le président, lui, a salué dans un message adressé aux parlementaires "La clairvoyance et le patriotisme des représentants du peuple". Malgré toutes les critiques, le chef du gouvernement parle d’un "Choix souverain", Ahmed Ouyahia dont la démission par ailleurs annoncée, le poste de chef du gouvernement ayant été remplacé par celui de premier ministre. Mais pour les journaux, il s’agit là encore d’une simple formalité, comme s’il était besoin de le préciser, Ahmed Ouyahia devrait sans aucun doute remplir très prochainement cette nouvelle fonction.

18:40 Publié dans Algérie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : algérie, bouteflika, révision de la constitution, ahmed ouyahia, politique

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

Commentaires

tout le peuple algérien est avec toi cher bouteflika,race a toi que l'algérie ecst un pays stable,riche,ect...

Écrit par : zaki | dimanche, 21 décembre 2008

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu