Avertir le modérateur

mercredi, 17 septembre 2008

AIG sauvé à la dernière heure par une virvolte de la Fed


Les marchés financiers respirent aujourd’hui.

AIG.jpgSauvetage inattendu du géant américain de l’assurance AIG, on le savait menacé, au finale c’est la banque fédérale américaine qui en prend le contrôle moyennant 85 milliards de dollars.

En Asie comme en Europe les indices reprennent des couleurs, reprise timide et contrastée qui ressemble davantage à une réplique, un retournement de tendance, mais le pire a été évité avec le sauvetage in extremis hier du géant qui menaçait de s’écrouler, l’assureur AIG, 74 millions de clients, 116.000 employés à travers le monde. Mais après avoir laisser sombrer Lehman Brothers, la Réserve Fédérale Américaine a cette fois-ci intervenu, déboursant 85 milliards de dollars.

 


Comme dans un bon western ou la cavalerie arrive à temps pour sauver la situation, la Réserve fédérale faisant une surprenante virevolte a, à la 11ème heure, lancé une bouée de sauvetage à l’AIG sous forme d’un prêt de 85 milliards de $. Le 1er assureur mondial ne déposera donc son bilan comme l’avait fait lundi Lehman Brothers.

Le gouvernement américain pratiquerait-il le deux points deux mesures ? il vient au secours de Fannie Mae et Freddie Mac mais laisse sombrer Lehman Brothers, une banque de 150 ans. Pendant toute la journée d’hier, alors que l’AIG est au bord du précipice, les pouvoirs publics ne bougent pas, ils attendent de voir si le privé va fournir les 75 milliards de $ dont l’AIG a besoin pour payer ses dettes d’ici à la fin de l’année. Mais personne ne se bouscule au portillon, l’enjeu est pourtant trop important pour rester les bras croisés, le 1er assureur mondial emploient 116.000 personnes et comptent 74 millions de clients dans 130 pays, sa chute aurait une conséquence incalculable pour le système financier international. Ne voyant venir aucun sauveteur du secteur privé, l’état américain a finalement décidé d’intervenir. L’aide n’est pas gratuite puisque le gouvernement prendra près de 80 % des actions de la compagnie.

Pour rembourser le prêt qui est disponible pour 2 ans, l’AIG devra vendre une partie de ses avoirs qui s’élèvent à plus de 1000 milliards de $. Misant mais sans en être sûr, sur une aide de dernière minute du gouvernement à l’AIG, Wall Street a rebondi, le Dow Jones après avoir perdu 500 points lundi, en a regagné 141 hier, et ce en dépit de la décision e la Réserve Fédérale de ne pas diminuer son taux directeur qui reste de 2,0 %. La banque centrale a expliqué qu’il y avait encore trop d’incertitudes concernant la croissance et l’inflation.

 

18:59 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : etats-unis, crise fiancière, aig, tourmente financière

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu