Avertir le modérateur

jeudi, 28 août 2008

Crise au Caucase et la guerre froide

Dans le contexte de cette crise du Caucase, tout le monde y pense, mais personne n’a envie de l’entendre ; et pourtant hier, c’est le président russe qui le premier l’a prononcé, guerre froide, « nous n’avons peur de rien, a-t-il dit, y compris une guerre froide », un terme qui ne traduit pas la situation à laquelle se trouvent confrontés la Russie et les Etats-Unis dans cette crise géorgienne.


Il est hors de question d’utiliser le terme « Guerre froide », dans la mesure qu’au fond il n’y a pas de confrontation idéologique entre les Etats-Unis et la Russie. On a 2 pays qui sont assez proches dans leur conception en matière d’usage de la force, même s’ils n’ont pas le même potentiel militaire. Et surtout un dernier élément, c’est que les russes ont tendance à ne pas voir ou à ne pas vouloir voir, en dépit des déclarations, qu’ils ont cessé d’être une priorité stratégique pour les Etats-Unis à l’instar de l’Iran, l’émergence de la Chine, l’Afghanistan et éventuellement en 4ème ou en 5ème lieu, la Russie et son retour de puissance.

Alors qu’à l’inverse, le retour de puissance de la Russie qu’on observe depuis 2000, laisse croire aux décideurs russes que leur seul interlocuteur au fond sur la scène internationale, c’est à nouveau Washington. Ce qui nous amène à dire qu’on a au fond une relation très asymétrique qui rend le parallèle avec la guerre froide improbable.

06:54 Publié dans Monde, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : etats-unis, guerre froide, russie, france

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu