Avertir le modérateur

lundi, 25 août 2008

Polémique sur le patrimoine immobilier de John McCain

La campagne pour la présidentielle aux Etats-Unis entre dans une nouvelle phase, avec ces déclarations et ces polémiques comme sur le nombre de propriétés possédées par John McCain.

1786324833.jpgSi John McCain ne s’installe pas à la maison blanche janvier prochain, ce sera peut-être parce que les américains auront estimé qu’il a suffisamment d’autres maisons où loger. Apparemment le candidat républicain en a tellement qu’il n’en connaît pas le nombre. Lorsqu’un journaliste lui a demandé combien il avait de propriétés, il avait répondu qu’il devrait consulter ses collaborateurs avant de pouvoir lui donner un chiffre exact. Il n’a pas fallu beaucoup de temps aux reporters pour trouver la réponse que la mémoire défaillante du sénateur n’avait pu lui fournir.


John McCain et son épouse, Cindy, sont propriétaires d’un ranch et de 3 appartements en Arizona, de 3 autres appartements avec vue imprenable sur la mer en Californie et d’un 7ème dans la banlieue de Washington. Valeur immobilière totale, 14 millions de dollars.

McCain était-il sincère lorsqu’il a dit à son interlocuteur qu’il n’était pas sur du nombre de logements qu’il possédait ? Son trou de mémoire serait-il du à son age ? Il aura 72 ans à la fin du mois, ou bien s’est-il senti gêné de révéler sa richesse à un moment ou il accuse son rival d’être un élitiste qui ne peut comprendre les besoins de la classe populaire ?

Barack Obama en tout cas a bondi sur l’occasion pour prendre sa revanche sur les clips moqueurs de McCain, le décrivant comme une célébrité mondiale, type Britney Spears et Paris Hilton et mettant en doute son aptitude à gouverner. Lors d’une réunion en Virginie, un état dont il convoite les grands électeurs, le sénateur afro-américain s’est pu à souligner qu’il devait être à un homme qui a 7 ou 8 résidences de sympathiser avec les millions d’américains qui ont du mal à payer leur hypothèque et sont menacés de saisie. La camp McCain riposte en rappelant qu’Obama a acheté une maison de près d’1,5 million de dollars, avec l’assistance d’un homme d’affaire véreux de Chicago, qui a été reconnu récemment coupable de corruption. Dans un spot publicitaire démocrate, une voix off demande « McCain, combien de maison ? » réponse, 7 , et d’ajouter, « il y a une demeure que les américains ne peuvent se permettre de laisser McCain occuper » et sur l’écran apparaît la photo de la maison blanche.

Tout cela peut-il avoir des conséquences graves pour John McCain ?

Ça nous rappelle, George Bush père qui, en 1992 visitant un magasin d’alimentation, avait été tout surpris par les nouvelles caisses enregistreuses dotées d’un scanner, ou John Kerry qui, en 2004, déclarait qu’avant d’avoir été contre les fonds pour la guerre en Irak, il avait d’abord été pour. L’étonnement du premier la volte-face du second avaient coûté à chacun la victoire le jour de l’élection. Les électeurs, le 4 novembre prochain, se souviendront-ils de l’oubli de McCain concernant son patrimoine (l’homme vaudrait avec son épouse 100 millions $), et décideront-ils d’envoyer à la maison blanche quelqu’un qui, sans être pauvre, tant sans faux (Obama a gagné tout de même l’an dernier avec ses droits d’auteur pour ses 2 ouvrages ” Les rêves de mon père ” et ” L’audace d’espérer “, 4 millions de dollars, n’est propriétaire d’une seule résidence ? Joe Biden, le colistier d’Obama, dès hier s’est déjà moqué de la multiplicité des habitations de son collègue du sénat, qui eut cru en tout cas alors que le rideau se lève sur le 2ème acte de la campagne, les conventions, que les 2 adversaires se bâteraient à coups d’harpons de terre. McCain qui, dans les sondages, était resté pendant plusieurs semaines à la traîne d’Obama, avait pendant ses vacances à Hawaï, finalement réussi à le rattraper et même dans certains cas, à le devancer. Mais son ignorance, feinte ou réelle sur ses biens immobiliers, redonne l’avantage à son rival qui va de plus, au cours des prochains jours à Denver, attirer toute l’attention des médias. Barack Obama s’est taillé une convention sur mesure, tout a été réglé comme du papier à musique, chaque orateur chantera les louanges de l’élu qui, jeudi soir dans un stade de 76.000 places, dirigera une symphonie fantastique en son honneur.

Jusqu’à vendredi le 29 août, date de son anniversaire, 172ème donc, le jour aussi ou il annoncera qui il a choisi comme son colistier, John McCain peut partir en vacances, peu de journalistes lui prêteront attention, le candidat républicain ne manque pas de résidences où aller se reposer, encore faut-il qu’il se souvienne où elles se trouvent.

16:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : obama, mccain, etats unis, présidentielle

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu