Avertir le modérateur

mardi, 05 août 2008

La fronde persiste au sein du parlement mauritanien

1776297641.jpgEn Mauritanie, 48 parlementaires quittent le parti du président, ils dénoncent une dérive de la pratique démocratique, des gaspillages et de la corruption.

La majorité parlementaire en Mauritanie vacille sous le coup d’une dissidence massive, la moitié des députés et sénateurs quittent le parti de Sidi Ould Cheikh Abdallahi, et menacent de former leur propre mouvement.

Ils dénoncent la gabegie du cercle présidentiel et critiquent le pouvoir jugé trop personnel du président. A la tête de l’état mauritanien depuis 1 an et demi, Sidi Ould Cheikh Abdallahi fait face donc à une véritable fronde, et cela depuis plus d’un mois, ça a commencer début juillet par une démission du gouvernement sous la menace d’une motion de censure pour protester contre le retour aux affaires d’anciens barons du régime, mais la nouvelle équipe n’aura pas donné plus de satisfaction, et se greffe à présent de soupçons de corruption.

Récemment, la demande d’une enquête parlementaire pour vérifier les comptes de la fondation de l’épouse du président, a été rejetée. Les députés frondeurs n’hésitent plus à parler de détournement de fonds publics.

19:40 Publié dans Mauritanie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mauritanie, politique, parlement, députés

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu