Avertir le modérateur

vendredi, 25 juillet 2008

Crise entre Genève et Tripoli, la Libye fait monter la pression !

La Libye a d’ores et déjà procédé à la suspension des livraisons de pétrole, et maintenant, à l’inculpation des deux ressortissants suisses arrêtés le week-end dernier, on les accuse d’infraction à l’immigration. Et la Libye pouvait ne pas en rester là ! elle dit réfléchir à d’autres mesures de rétorsion, comme le départ des sociétés helvétiques, à moins que la suisse n’accepte de s’excuser officiellement, et surtout qu’elle classe l’affaire dans laquelle l’un des fils Kadhafi est impliqué, car c’est bien de cela qu’il s’agit, l’arrestation d’Hannibal Kadhafi et de son épouse à Genève, suite à une plainte pour violences physiques, déposée par 2 de leurs employés de maison ;


certes ils ont été rapidement libérés après le versement d’une caution, mais cet épisode, Tripoli l’a vécue comme un affront ! Alors quelles sont les raisons de cette réaction ? Et comment fonctionne aujourd’hui le régime libyen ?

Le pouvoir libyen a introduit une forme de dictature de père en fils, chacun des enfants d’une certaine manière, détient une partie du pouvoir avec le reste du soutien de ce qui constitue “le groupe de tête” de la Libye aujourd’hui, et donc toucher à une de ces têtes, c’est toucher d’une certaine manière à Kadhafi.

Alors, est ce que là d’une certaine manière, il n’a pas été exigé de la part du clan de ceux qui soutiennent Hannibal, qu’une véritable leçon soit donnée pour manifester le soutien filial ? ou encore, est-ce que finalement tout ceci ne se joue pas au cœur des couloirs du pouvoir libyen ? Alors bien entendu à ce moment là, la Suisse n’est qu’un prétexte. La Suisse de ce point de vue là, est la victime idéale, parce qu’à l’Union Européenne, certes ses multinationales ont des intérêts lourds en Libye, mais finalement, politiquement elle compte moins, donc tous ces facteurs évoqués, font de la Suisse une victime expiatoire assez parfaite, alors on peut ensuite facilement la désigner dans l’opinion publique libyenne, comme le coffre fort de l’Europe qui se permet de s’attaquer aux meilleurs des enfants libyens.

20:22 Publié dans Monde, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kadhafi, libye, suisse, pétrole

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu