Avertir le modérateur

jeudi, 24 juillet 2008

Exercice de haute diplomatie pour Barack Obama

2051683468.jpgDans le cadre de sa tournée mondiale, le candidat démocrate à la maison blanche a promis hier, un soutien indéfectible à Israël, et assurait qu’il ferait tout pour parvenir à la paix, tout en rectifiant une déclaration critiquée par les palestiniens sur Jérusalem. Barack Obama a mis à l’épreuve ses talents de diplomate sur le très difficile dossier israélo-palestinien. En Israël comme en Palestine hier, il s’agissait pour lui de convaincre, convaincre qu’il avait l’étoffe d’un chef d’état, et aussi qu’en cas d’élection et l’entrée à la maison blanche, la recherche de la paix figurerait bien parmi ses priorités. En une quinzaine d’heures donc, il a explicité ses positions, à Jérusalem et à Ramallah, comment cette visite a été donc vécue et perçue par les dirigeants et par la population ?


En Israël :

Tous les élus israéliens du chef de l’opposition au chef du gouvernement, auront joué le jeu sans entrer dans les considérations électorales américaines, ils ont tous accepté d’entendre Barack Obama, et en quelque sorte de lui donner un stage de formation accélérée sur la réalité israélienne. Le candidat américain aura d’ailleurs effectué un parcours sans faute, du mémorial de l’Holocauste jusqu’à la ville de Sderot qui a subi pendant 7 années des tirs de roquettes de palestiniens, manifestant à chaque fois de l’empathie, le sénateur démocrate a su aussi éviter des déclarations trop compromettantes, s’abstenant par exemple de renouveler sa gaffe sur l’indivisibilité de Jérusalem. En revanche, Barack Obama a tenu à montrer qu’il s’inscrivait dans la continuité de la ligne américaine d’amitié et d’alliance stratégique avec Israël, tout en montrant qu’il avait intégré la nécessité absolue de régler le conflit israélo-palestinien, promettant même de ne pas perdre une minute s’il était élu à la maison blanche, pour être à son tour un partenaire actif dans le processus diplomatique. Le candidat démocrate s’est également déclaré opposé à un Iran doté de l’arme nucléaire, et déterminé à renforcer les sanctions contre le régime de Téhéran, Barack Obama a d’ailleurs eu droit à une revue complète et détaillée d tous les dossiers stratégiques et diplomatiques de la part du 1er ministre Ehud Olmert, comme des ministres de la défense et des affaires étrangères.

Une visite éclair et très médiatisée pour celui qui sera peut-être le successeur de George Bush, même si officieusement, les dirigeants israéliens reconnaissent qu’elle ne leur a pas suffi pour cerner tout à fait la personnalité de Barack obama.

En Palestine :

Le candidat démocrate s’est entretenu pendant une heure à Ramallah avec le président Abbas, qu’il a assuré de sa détermination à être un acteur important et entier dans le processus de paix. Avant cette rencontre, le haut responsable de l’OLP, Saeb Erekat avait martelé que les palestiniens ne veulent pas voir la prochaine présidence américaine attendre encore 7 ans, avant de décider de donner de l’élan aux pourparlers de paix, il avait donc estimé que cette visite de Barack Obama en Territoires Palestiniens Occupés, était importante pour envoyer au futur président américain ce message. Sa visite n’a en fait pas franchement intéressé les palestiniens, en générale, les propos de Barack Obama étant perçus comme bien trop pro-israéliens, ils ont été choqués notamment par ses déclarations à propos de Jérusalem comme étant la capitale d’Israël, sans rein dire sur leur propre vœu de faire de la partie orientale de la ville sainte occupée depuis 1967, la capitale de leur futur état. En ce qui concerne les frustrations palestiniennes, le député Kadoura Fares avait regretté que le sénateur de l’Illinois, n’ait pas dit un mot sur les souffrances endurées par son peuple. Le Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza, a critiqué de son côté le président Abbas pour l’avoir reçu, estimant que le candidat Obama n’est venu à Tel-Aviv que pour atteindre la maison blanche.

19:25 Publié dans Monde, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : barack obama, israël, cisjordanie, présidentielle, maison blanche

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu