Avertir le modérateur

samedi, 19 juillet 2008

Peut t’il y avoir un tournant dans les relations entre les Etats-Unis et l’Iran ?

2059937929.jpgCe matin donc, ça fait très longtemps que cela n’était pas arrivé ! Des diplomates américains et iraniens de haut niveau, se sont retrouvé assis à la même table, William Burns, le numéro 3 du département d’état et Said Jalili, le négociateur iranien, participent en effet tous les deux à la réunion de Genève sur le programme nucléaire de Téhéran. Une rencontre que certains n’hésitent pas à qualifier déjà d’historique, cela faisait 30 ans que les 2 pays ne s’étaient pas parlés.


Trois décennies de haine viscérale et mutuelle, de l’Ayatollah Khomeiny parlant du "grand Satan" à "l’axe du mal" de George Bush, une rhétorique suivie d’actions, terrorisme d’un côté, guerre directe de l’autre. Ce n’est pas un hasard, si c’est en Irak justement que pour la 1ère fois l’année dernière a été renoué. Depuis près d’1 ans donc, Washington autorise déjà des contacts entre ambassadeurs américains et iraniens, mais uniquement pour évoquer l’influence iranienne en Irak, refusant toutes autres négociations directes, notamment sur la question du nucléaire.

La présence de William Burns à Genève aujourd’hui, où se tiennent des négociations multilatérales, est en cela un virement, mais attention, c’est tant pressé de préciser !! Condoleezza Rice «  Il n’est toujours pas question de négocier directement tant que Téhéran, ne donnera pas de preuves tangibles de la suspension de ses activités d’enrichissement d’uranium ». Le N° 3 du département d’état américain, n’est donc là qu’en observateur, mais sa seul présence marque un tournant diplomatique de l’administration Bush, « Les Etats-Unis n’ont pas d’ennemis permanents » a encore déclaré Condoleezza Rice, qui serait d’ailleurs l’instigatrice de ce virage, comme d’autres geste attendus d’ailleurs, Washington pourrait bientôt ouvrir un bureau représentant les intérêts des Etats-Unis en Iran. On n’en est pas encore là, aujourd’hui il n’est question que du nucléaire iranien, et les Etats-Unis montrent surtout qu’ils privilégient pour le moment, la voix diplomatique.

17:28 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : etats-unis, iran, relations, politique

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu