Avertir le modérateur

mardi, 15 juillet 2008

Espagne : Martinsa-Fadesa a mis la clé sous la porte

479528284.jpgLa crise immobilière a fait sa première gosse victime en Espagne, le promoteur Martinsa-Fadesa s’est placé en Cessation de paiements, faute d’avoir pu obtenir un prêt de 150 millions d’euros. C’est le 1er grand groupe immobilier à se mettre ainsi sous la protection de la loi depuis le retournement du marché de l’immobilier espagnol.

C’est le plus gros promoteur en Espagne, c’est aussi un groupe immobilier qui travaille beaucoup à l’international, aussi bien en France qu’en Grande-Bretagne, au Portugal, en Irlande ou au Maroc, et c’est surtout la première tres grosse victime du retournement du marché de l’immobilier espagnol ;


depuis la nuit dernière, le groupe Martinsa-Fadesa est donc en cessation de paiements, c-a-d qu’il s’est mis sous la protection de la loi, pour ne pas disparaître complètement.

C’est la victime la plus emblématique de cette crise immobilière qui touche l’Espagne, Martinsa-Fadesa est le plus grand promoteur immobilier du pays. L’entreprise suspend ses activités avec une dette de 5 milliards d’euros, Martinsa-Fadesa expliquait qu’elle arrêtait ses activités « Officiellement pour garantir la continuité de son activité, et faire face aux graves problèmes de trésorerie causés par le refus de l’institut du crédit officiel et différentes banques, d’accorder un prêt de 150 millions d’euros », une goutte d’eau nécessaire pour financer les 4 milliards d’euros de dettes déjà renégociés il y a 2 mois.

Martinsa-Fadesa, ce sont 173.000 logements, près de 30 millions de mètres carrés au sol, des travaux en marche pour plus de 3 millions d’euros. Avec l’appui de l’administration, elle devrait revendre ses actifs pour faire face à la dette, c’est la preuve que la bulle immobilière en Espagne a bien implosé.

Pour la ministre du logement Mme Beatriz Corredor, c’est une très mauvaise nouvelle. Le président de l’association des promoteurs de Madrid, qui n’écarte pas que d’autres entreprises immobilières soient obligées de mettre la clé sous la porte, a demandé au gouvernement de prendre des mesures économiques, immédiates, urgentes pour sauver le secteur. Pour les investisseurs, la suspension de paiements de Martinsa-Fadesa, laisse augurer que la crise n’a pas fini de toucher l’Espagne, la bourse ce matin est à son plus bas niveau depuis deux ans.

16:50 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : espagne, immobilier, martinsa-fadesa, france

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

Commentaires

L'Espagne a nettement moins de dette publique que la France (à ne pas confondre avec le déficit : dette à court terme). Le seul souci, c'est qu'avec l'arrivée massive de migrants sudaméricains, il sera difficile d'intégrer tout ce beau monde dans le marché du travail (le boom immobilier est d'ores et déjà passé par là)...

Écrit par : anne duris | jeudi, 29 avril 2010

C'est la bonne nouvelle du jour. Dans un temps pas si lointain l'espagne était cité en exemple pour sa croissance. Meme nos liberaux ump vantait le gouvernement socialiste espagnol en comparaison à nos socialistes "archaiques". Socialistes, liberaux, conservateurs tous unis dans une seule religion celle de l'ultra liberalisme.

Écrit par : Elvis | mardi, 04 mai 2010

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu