Avertir le modérateur

jeudi, 17 juillet 2008

L’état américain au secours de banques privées : Freddie Mac et Fannie Mae

Quand nécessité fait loi ! Les autorités américaines prêtent 2 milliards de dollars à 2 établissements pris dans la tourmente des Subprimes. A eux deux, ils représentent 5200 milliards de $ de créances, 40 % de tout l’encourt immobilier aux Etats-Unis.

1959935359.jpgLes Etats-Unis, et une nouvelle fois les conséquences de la crise des Subprimes et  l'effondrement du marché immobilier américain. L'onde de choc vient d’atteindre deux énormes établissements baptisés, Freddie Mac et Fannie Mae, 2 colosses assis sur 5200 milliards de $ de créances hypothécaires, tous deux sont aux aboies, et les risque pour le système est tel qu’une fois encore, les autorités américaines en ont oublié leur principe de non-intervention pour voler à leur secours.


Les autorités ont même décidé de mettre de côté pour un temps, leurs convictions libérales, puisqu’en effet, l’opération consiste sur le fond à faire renflouer par le contribuable, des sociétés entièrement privées. L’état américain n’a pas vraiment le choix, s’il n’intervient pas, le pays pourrait voir la faillite de ces 2 sociétés Fannie Mae et Freddie Mac, avec des conséquences potentiellement catastrophiques, non seulement pour l’économie américaine, mais aussi pour l’ensemble des marchés financiers de la planète. A elles seules, les deux sociétés brassent en effet quelques 5200 milliards de dollars, soit 40 % de l’encourt immobilier de la 1ère puissance économique mondiale, leur rôle est de racheter des prêts immobiliers à des banques ou des établissements de crédits, elles regroupent ces prêts dans des portefeuilles financés par des titres en bourse, autrement dit, elles permettent au marché immobilier de trouver des capitaux frais. Aujourd’hui Fannie Mae et Freddie Mac sont en grande difficulté, elles ne parviennent plus à trouver des liquidités pour fonctionner, une conséquence directe des Subprimes (les prêts immobiliers à faibles taux), qui ont fait perdre toute confiance aux marchés immobiliers. Vendredi les investisseurs ont paniqué, les titres en bourse des deux mastodontes financiers, ont perdu la moitié de leur valeur, le seuil d’alerte a été atteint pour le trésor américain et la réserve fédérale qui ont décider alors de consentir une ligne de crédit de plus 2 milliards de dollars aux 2 groupes privés, un procédé réservé normalement aux banques. Une mesure qui est censée redonner confiance aux marchés, notamment après la mise sous tutelle publique de la banque californienne Indymac, une première depuis 24 ans.

Reste à savoir si le plan d’urgence à Fannie Mae et Freddie Mac, sera suffisant ! Certains analystes restent sceptiques, les actions des deux sociétés ont perdu 85 % de leur valeur, depuis le début de la crise des subprimes.  

  

01:46 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : etats-unis, banque, subprimes, bourse, fannie mae freddie mac

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

Commentaires

J'adhère à ce que vous écrivez mais ce qui m'énerve le plus c'est que les médias et les politiques ne s'intéressent qu'à sauver les banques coupables d'avoir mis les gens à la rue en espérant faire un petit bénef en revendant leurs biens.
Elles sont victimes de leurs turpitudes qui leurs sont revenus en boomerang. Finalement c'est très moral.
Mais qui se préoccupent de ces gens mis à la rue et ruinés? Qui pense à leur offrir un nouveau toit en leur prêtant à 0% par exemple. Personne. Ce sont les véritables victimes et ils sont oubliés.
Romain
"La neutralité sert toujours l'oppresseur, jamais l'opprimé" ElieWiesel

Écrit par : RomainDesbois | lundi, 15 septembre 2008

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu