Avertir le modérateur

samedi, 05 juillet 2008

Polémique sur les conditions de la libération d'Ingrid Betancourt

1509724035.jpg La polémique autour de la libération d’une quinzaine d’otages en Colombie dont la sénatrice franco-colombienne Ingrid Betancourt, revenue hier en France, une libération qui, selon plusieurs médias notamment colombiens, serait intervenue après le payement de 20 millions de dollars pour corrompre certains membres des FARC, une version que démente Bogota, Paris et Washington.

La plus charismatique des otages colombiens, Ingrid Betancourt toujours sous les caméras des médias internationaux, après sa libération en compagnie de 14 autres otages des FARC dans la jungle colombienne, elle doit subir aujourd’hui une série d’examens médicaux à l'hôpital du Val-de-Grâce à Paris. 

Depuis sa remise en liberté mercredi dernier, et son arrivée dans la capitale française hier, elle a enchaîné les conférences de presse, faisant place après 6 ans de captivité, à l’émotion et aux témoignages sur sa détention. La joie et l’émotion de sa famille et des autorités françaises ne font toutefois pas oublier la polémique qui continue de grossir sur les conditions de sa libération.

 

Les conditions de cette libération posent en effet beaucoup de questions !! Tout est, rappelons-le cette information communiquée hier par la Radio Suisse Romande, selon laquelle 20 millions de dollars auraient été versés à 2 membres des FARC pour qu’ils trahissent leur camp, et laissent partir les otages, une transaction, ajoute la Radio, organisée par les Etats-Unis, le reste affirmaient les medias suisses, n’était que mise en scène. Argent versé, participation et mise en scène, 3 accusations qui embarrassent évidemment les autorités colombiennes forcées de les démentir point par point :

1 - Le versement d’argent

« Pas un centime n’a été versé », a déclaré le ministre colombien de la défense, « il aurait été préférable que ce se soit le cas » a par ailleurs arguer le commandant des forces armées colombiennes, « Cela aurait démontré, a-t-il dit, l’état de décomposition dans les rangs des FARC. Un démenti appuyé par les Etats-Unis et la France qui ont à leur tour nier avoir verser de l’argent, des déclarations qui ne prouvent rien en général, les états sont peu enclins à la transparence dans ce genre de procédés.

2 – L’accusation de mise en scène

Là aussi difficile de distinguer le vrai du faux, de nouveaux éléments toutefois, penchent en faveur de la version des autorités colombiennes, un document vidéo d’abord filmé par un agent des forces spéciales colombiennes au moment du transfert des otages dans l’hélicoptère, l’agent qui se serait fait passé pour un journaliste, a pu filmé ces otages, dont certains paraissent furieux, d’autres apparemment ne voulant pas monter à bord d l’appareil, le film montre aussi l’incrédulité puis la joie de ces même otages quand un des membres du commando à bord de l’hélicoptère leur crie «  vous êtes libres, tout est fini ». Il y a aussi le témoignage d’Ingrid Betancourt elle-même qui affirme ne pas être dupé facilement et qui rejette l’idée d’une mise en scène.

3- Participation américaine à l’opération

Et puis les images montrent également un des 2 membres des FARC arrêté et immobilisé au sol, l’un d’eux a avoué à la justice colombienne qu’il a cru à une opération humanitaire internationale, il dit aussi avoir été frappé par un homme à bord de l’appareil, un homme de nationalité étrangère selon lui, et cela semble donner de la crédibilité à la 3ème et dernière accusation, celle d’une participation américaine à l’opération.

Pour l’heure, beaucoup d’incertitudes et un président très embarrassé, le chef de l’état colombien, pressé par la presse de son pays, de répondre à ces accusations, il aimerait garder intact le bénéfice d’un coup d’éclat qui pourrait lui sauver la mise sur le plan de la politique intérieure, Alvaro Uribe a sa propre version des faits, « la libération des otages est un miracle, a-t-il dit, du à la providence ».     

 

19:35 | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ingrid, betancourt, france, colombie

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

Commentaires

Demandons à Michael Moore ce qu'il pense de cette mascarade.Si je me rappelle bien la secretaire d'Ingrid qui était elle aussi otage,s'était mariée avec un FARC et a eu un enfant de lui . Oû est elle maintenant?

Écrit par : yanis | dimanche, 06 juillet 2008

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu