Avertir le modérateur

mardi, 17 juin 2008

1/3 de la planète est désertique dont le Maghreb

1640735082.jpgC’est aujourd’hui la journée mondiale de lutte contre la désertification, augmentation de la population, réchauffement climatique, chaque année, des millions d’hectares de terres cultivables sont englouties par les déserts.


La journée mondiale de lutte contre la désertification, est donc une nouvelle occasion de répéter que le tiers de la planète est désertique, mais le cinquième de la population de la terre, plus d’1 milliard de personnes, vivent pourtant sur ces terres arides, ou ne poussent que de rares végétaux, les déserts s’étendent, chaque année ils mordent un peu plus sur le terres cultivables, c’est le cas du Sahara bien sur et une grande partie de l’Afrique reste un continent fragile et vulnérable à la sécheresse, mais c’est aussi le cas de tout le pourtour méditerranéen, l’une des zones le plus peuplées de la planète, et  ceci explique en partie cela, les activités humaines ont un impact direct sur la destruction des terres cultivables.

Situation critique pour le bassin méditerranéen, les pays du Maghreb en ont bien conscience, depuis plusieurs années, ils tentent d’endiguer la poussée du désert avec des fortunes diverses. Il vrai que certaines régions résistent mieux que d’autres, qu’on soit en Algérie ou au Maroc ou en Tunisie, le désert avance et progresse souvent pour les mêmes raisons, sécheresse et variations climatiques, mais aussi de plus en plus, démographie et erreurs d’aménagement qui rendent les terres de plus en plus vulnérables, exemple : Au Maroc, chaque année 30.000 hectares de couvert végétal disparaissent, principalement dans les régions situées au sud de l’Atlas, plusieurs explications, la récolte excessive du bois pour le feu, le surpâturage, les défrichages à répétition pour la mise en place de nouvelles cultures, mais également les incendies liées en partie à l’urbanisation, et  puis l’érosion éolienne qui fait que de plus en plus de terres se retrouvent ensablées, résultat, 800 espèces végétales et animales sont aujourd’hui menacées, si l’on tient compte de toutes ces pertes, le coût de la dégradation au Maroc est évalué à 7,5 milliards de dirhams ce qui représente plus de 1,5 % du PIB.

 

19:23 Publié dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maghreb, maroc, algérie, désert

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu