Avertir le modérateur

mercredi, 11 juin 2008

Maroc,1 à 8 ans de prison pour les membres de la cellule de Tétouan

292657758.jpgLe verdict est donc rendu par la cour de Salé, au Maroc, dans l’affaire de la cellule dite de Tétouan, elle a jugé les accusés coupables pour avoir recruter des combattants pour l’Irak.

Le Maroc continue sa lutte acharnée contre le terrorisme. Des peines de prison allant de 1 à 8 ans, c’est le verdict tombé dans l'affaire des 29 membres de la cellule de Tétouan, déclarés coupables d’avoir organiser une filière de recrutement de combattants pour l’Irak.


C’est le terme d’un procès entamé le 14 septembre dernier, soit 9 mois après l’arrestation d’une trentaine d’individus, les enquêteurs annonçaient alors avoir démanteler une structure aux ramifications internationales, la cellule de Tétouan est liée à 2 organisations maghrébines présumées liées à Al-Qaida, el GSPC algérien et le groupe islamique des combattants marocains, implantées notamment en Europe, à noter que l’un des membres de cette cellule (marocain d’origine) a résidé en Suède et a acquit la nationalité suédoise. La cellule avait pour activité de recruter des volontaires pour les groupes armés sévissant en Irak, ou leurs attentats visent à la fois l’armée américaine, les représentants de l’état irakien et la population civile, d’où les chefs d’accusation de constitution de bande criminelle en vue d’acte terroristes, et de réunions publiques non autorisées. Au final, une peine de 8 ans d’emprisonnement contre le principal accusé, les autres s’échelonnent jusqu’à 1 année à l’encontre de 2 prévenus qui comparaissaient libres, une sentence à mi-chemin entre le réquisitoire jusqu’à 25 ans de prison et la relaxe plaidée par la défense estimant les preuves insuffisantes, les avocats croient déjà pouvoir indiquer qu’un appel sera engagé. Ce verdict est prononcé alors que la justice marocaine examine un autre dossier terroriste, celui des comparses présumés de l’auteur d’une explosion suicide en mars 2007 à Casablanca, un dossier impliquant 3 mineurs parmi lesquels le jeune homme qui se trouvait lui aussi dans le cybercafé de Sidi Moumen, leur procès en appel s’est terminé jeudi sur une confirmation de peines de prison de 10 à 15 ans, la procédure contre les adultes reprendra elle mardi prochain, ils sont 52 poursuivis à des titres de complicité divers, 52 personnes parmi lesquelles plusieurs membres de l’organisation Salafia al jihadia.

17:23 Publié dans Maroc | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maroc, terrorisme, procès, al-qaida

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu