Avertir le modérateur

dimanche, 08 juin 2008

Elections dans un climat assez tendu chez les musulmans de France

772533361.2.jpg

C’est aujourd’hui que se tiennent les élections au sein de la communauté musulmane de France, les délégués représentant plus de 1000 mosquées sont appelés à renouveler les conseils régionaux du culte musulman.

e musulmans en France, il s’agit pour les représentants des mosquées ceux qui les représenteront au sein des conseils régionaux de culte musulman, puis le conseil national français du culte musulman le CFCM mis en place en 2003, sans pour autant réellement convaincre, les élections d’aujourd’hui ont bien failli ne pas avoir lieu.


Jamais peut être dans sa courte histoire le CFCM n’aura abordé des élections dans une ambiance aussi tendue, à tel point que le suspens a duré jusqu’à la fin de la semaine sur la tenue même de ce scrutin, un scrutin auquel ne participeront ni la grande mosquée de Paris proche de l’Algérie dont le recteur Dalil Boubakeur, est l’actuel président du CFCM, et ce depuis sa création en 2003, ni la grande mosquée de Lyon qui toutes deux ont décidé de le boycotter pour cause de désaccord sur les règles de désignation du corps électoral. En leur absence, la présidence devrait selon toute probabilité, revenir au rassemblement des musulmans de France, nés il y a deux ans de la scission de la FNMF (fédération nationale des musulmans de France) proche du Maroc, qui représente aujourd’hui le courant majoritaire et qui regroupe par ailleurs un nombre important de mosquées, quant l’UOIF (union des organisations islamiques de France) réputée proche des frères musulmans, après avoir brandi la menace d’un retrait, elle a finalement accepté de participer au scrutin tout  en appelant à une réforme profonde du CFCM. Il faut dire que 5 ans après sa création, ce dernier censé garantir l’unité du culte musulman et promouvoir un véritable islam de France, assure tout fait étalage de ses divisions et que son bilan et plutôt maigre à l’exception de la création de aumôneries musulmanes dans les prisons et dans l’armée, peu de résultats concrets sont à mettre à son actif, les dossiers en souffrant sont légions, qu’ils s’agissent de l’organisation du pèlerinage annuel à la Mecque, de la formation des imams, de la structuration du marché de la viande halal ou de la création de  carrés musulmans dans les cimetières, alors que la fondation des œuvres de l’islam, lancée à l’automne dernier pour assurer un financement transparent à la construction des mosquées, n’a pas encore réellement commencé à travailler.          

18:18 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : france, elections, musulman, politique, religion

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

Commentaires

plus d'union à bas les divisions

Écrit par : kazima | mercredi, 18 mars 2009

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu