Avertir le modérateur

mercredi, 04 juin 2008

Algérie, le tribunal de Tiaret a rendu le verdict contre 6 chrétiens

2 ,3 à 6 mois de prison avec sursis pour 4 jeunes chrétiens condamnés pour pratique « sans autorisation d’un culte non musulman », leurs deux coaccusés ont été relaxés, ils avaient nié s’être convertis.

Le verdict du tribunal de Tiaret rendu hier contre 6 jeunes accusés d’avoir pratiquer "sans autorisation d’un culte non musulman", en l’occurrence le protestantisme, relaxe, prison avec sursis et amende, c’est moins que les réquisitions du ministère public.


La peine la plus lourde 6 mois de prison avec sursis et l’équivalent de 2000 euros d’amende, a été prononcée à l’encontre du prévenu reconnu coupable d’avoir accueilli cette messe interdite, un fait qu’il nie alors qu’il reconnaît être converti au christianisme, tout comme les 3 autres condamnés qui écopent eux d’une peine de  2 mois de prison avec sursis et 1000 euros d’amende, tous feront appel. Des relaxes bénéficiaient à des prévenus interpellés en même temps que ce groupe, mais qui nient pour leur part s’être convertis, la différence de traitement n’a pas échapper à la défense, selon laquelle, poursuivis pour les mêmes faits, les 6 hommes devraient être condamnés ou acquittés de la même façon. Cette sentence survient alors que d’autres affaires liées aux religions son en cours, ce même tribunal de Tiaret prononcera le 27 mai sa décision à l’encontre d’Habiba Kouider, interpellée dans un bus en possession de 10 bibles et accusée de prosélytisme, un complément d’enquête  a été demandé. Le 18 juin c’est à Tissemsilt qu’un tribunal rendra son verdict en appel contre 2 autres algériens convertis au christianisme et condamnés en 1ère instance à 2 ans de prison ferme et 5000 euros d’amende.

Les procès durent en application de la loi de 2006 régissant les cultes en Algérie, une loi qui encadre strictement leur pratique et a déjà justifié la fermeture d’églises mais aussi de mosquées, mais c’est au sein de la communauté chrétienne que l’inquiétude est la plus vive, l’archevêque d’Alger réclame la relaxe pour Habiba Kouider tout comme le président de l’église protestante qui dénonce « Le harcèlement injustifié à l’encontre des fidèles », ils déplore ainsi « L’humiliante palpation au corps en pleine rue infligée à Habiba Kouider lors de son arrestation », le responsable protestant appelle les plus hautes autorités du pays à faire respecter la liberté de conscience garantie par la constitution algérienne, dans un entretien à la presse cette semaine, le président du haut conseil islamique estimait pour sa part que cette liberté de conscience devrait se vivre de façon « Transparente dans le cadre d’associations religieuses agrées » il mettait en garde des mouvements d’évangélisation en Algérie.

20:56 Publié dans Algérie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : algérie, christianisme, loi, tiaret

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

Commentaires

c dieu qua crieè ses religion mais le dernier livre cètè le coran. en revanche ya qun seul dieu et se lui qui juge tuot le monde ya lenfer et aussi ya le paradi bon nuit

Écrit par : boubou | dimanche, 17 août 2008

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu