Avertir le modérateur

lundi, 19 mai 2008

Algérie, couvre-feu partiel à Berriane

1899272567.jpgCouvre-feu partiel, très forte mobilisation des forces de l’ordre, la tension reste très forte dans le sud de l’Algérie à Berriane, des affrontements y ont fait  2 morts et près de 70 blessés depuis vendredi dernier, affrontements intercommunautaires sur fond de malaise économique et social.
Toujours beaucoup de tensions mais pas de nouveaux affrontements au sud de l’Algérie dans la région de Ghardaïa, la ville de Berriane est maintenant sous control très strict des forces de l’ordre. Depuis vendredi dernier des affrontements très violents entre Mozabites Berbérophones de rite ibadite et arabophones de rite Malékite y ont fait deux morts et 70 blessés environ, la presse privée rapporte que le couvre-feu a du être imposé la nuit dans certains quartiers.


Un couvre-feu partiel dans deux quartiers notamment là ou les violences ont été les plus graves dans la nuit de samedi à dimanche, 2 quartiers cibles d’incursion menées par de véritables bandes armées qui ont tout détruit sur leur passage, la presse privé algérienne décrivait ce matin un vrai champ de bataille pour reprendre les mots d’Al Watan, véhicules calcinés, murs des magasins éventrés, bâtiments noircis par les incendies, maisons vandalisées avant d’être brûlées, rapporte le journal Liberté, en s’interposant, les forces anti-émeutes ont été attaquées à coups de pierres, de bouteilles et de morceaux de ferrailles, elles ont aussi retrouvé sur la chaussée couverte de pierres, des douilles de Chevrotine témoignant de la violence des affrontements. Ce matin le bilan est toujours de 2 morts, 1 jeune tué par un policier et un homme de 70 décédé après avoir été poignardé, on dénombre également plus de 70 blessés dont 12 membres des forces de sécurité, El Khabar estime par ailleurs les dégâts matériels à plusieurs millions d’euros, le quotidien d’Oran précisant de son côté une vingtaine de personnes ont été arrêtées dont 9 incarcéré, après l’arrivée incessante de renforts sécuritaires hier, Berriane qui compte 40000 habitants est désormais coupée en deux et continue d’offrir un spectacle de ville assiégée, décrit encore El Khabar, d’immenses fils sont observé devant les quelques boulangeries encore ouvertes, tandis que les écoles ont été fermées aux élèves et transformées en casernes de police et de gendarmerie, Liberté ajoute qu’un quartier général de crise a été ouvert au siège de la Daira ou les réunions d’urgence se succèdent en présence des notables des 2 communautés impliquées dans les émeutes, la priorité étant bien sur de calmer les esprits entre Mozabites berbérophones et Chamba arabophones. Le vieux clivage qui les oppose ces derniers moi à la confrontation en raison rappellent certains journaux, la crise sociale toujours plus grave qui sévit dans le pays, outre les interrogations de la presse sur la lenteur des interventions des forces de sécurité pour rétablir l’ordre, le journal l’Expression titrait sur l’intriguant silence du gouvernement, soulignant que depuis le début des violences aucun haut responsable ne s’est rendu sur place, le président Bouteflika y a seulement fait allusion hier à l’occasion de la journée de l’étudiant en appelant les jeunes à la responsabilité, rappelant aussi le creuset dans lequel « moult ethnies et doctrines ont cohabité en harmonie à travers les siècles ».

23:19 Publié dans Algérie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : algérie, actualité algérie, berriane, mozabite, chamba

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

Commentaires

Algérie = Toujours des Problèmes

Écrit par : vitorio | vendredi, 23 mai 2008

kalak chab3a tjanan ou akhartha ndama li dar i khallass

Écrit par : farid | vendredi, 21 novembre 2008

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu