Avertir le modérateur

jeudi, 10 avril 2008

Algérie, interdiction des puces téléphoniques non identifiées

bc1846bcb29d4b080738d4bb50f3738c.jpgLes violences en Algérie continuent, trois militaires ont été tués en 24 heures dans différentes attaques, l’Algérie qui pour des raisons sécuritaires justement va bientôt appliquer l’interdiction de toutes les puces de téléphones portables non identifiées, le délai pour se mettre en conformité avec cette mesure est jugé trop court selon l’un des 3 opérateurs algériens.

Selon la presse algérienne, la bombe qui a causé la mort des militaires aurait été actionnée à distance à l’aide d’un téléphone portable, cette même presse évoque par ailleurs cette mesure essentiellement d’ordre sécuritaire, et qui touche les puces de téléphones portables, les opérateurs algériens ont jusqu’au 1er mai pour identifier l’ensembles des usagers, mais c’est un délai qui va être difficile à respecter.


C’est en tout cas ce qu’affirme le directeur général de Wataniya Télécom Algérie, propriétaire de Nedjma l’un des 3 opérateurs du marché, il demande 2 mois supplémentaires pour permettre l’identification de l’ensemble de ses clients. À tous opérateurs confondus, ce phénomène des puces non identifiées concerne plus de 5 millions d’abonnés sur les 28 millions d’utilisateurs de téléphones portables que compte actuellement l’Algérie. Les responsables algériens entendent donc mettre de l’ordre dans ce marché en pleine expansion, l’autorité de régulation des télécommunications a ainsi donné jusqu’à fin avril aux 3 opérateurs pour clarifier la situation, faute de quoi les puces téléphoniques non identifiées seront purement et simplement suspendues, Nedjma affirme avoir déjà commencer ce travail de recensement, l’entreprise exige dorénavant de tout ses distributeurs, de tout ses revendeurs qu’ils enregistrent les coordonnées de chaque nouveau client, mais pour le patron de Nedjma, la régulation, la maîtrise du marché incombe en premier lieu aux pouvoirs publics et plus précisément au ministère du commerce, notamment en matière de vente ; alors parmi les motivations des autorités algériennes, il y a l’aspect sécuritaire, identifier tous les numéros de téléphones et les millions de puces en circulation pourrait poser un problème aux groupes armés, ces derniers ont en effet de plus en plus recours aux puces dans la fabrication de leurs bombes, c’est même le procédé le plus courant pour actionner un engin à distance, un simple signale d’appel permettant d’activer le détonateur.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu