Avertir le modérateur

mercredi, 26 mars 2008

Irak, Violents combats à Bagdad

0a04cdc3900401d0f9d625c52daf91af.jpgDes dizaines de victimes en Irak dans les combats entre armées irakienne et américaine et les miliciens de Moqtada Sadr à Bassora et aussi à Bagdad depuis ce matin ; à Bassora le 1er ministre Nouri al-Maliki donne 3 jours aux miliciens pour qu’ils remettent leurs armes.

L’offensive des forces irakiennes contre la milice de Moqtada Sadr en est à son 2ème jour à Bassora, combats meurtriers avec un ultimatum lancé par le 1er ministre toujours sur place et puis la capitale Bagdad à son tour est touchée par les affrontements.


2b55d88e8cffcad0868273991205a788.jpgC’est depuis Bassora où il supervise l’opération militaire que Nouri al-Maliki a adressé sa mise en garde aux militants Chiites, il leur laisse 72 heures pour rendre les armes et se ranger à son autorité, passé ce délai, déclare Maliki « la loi sera appliquée, chaque porteur d’armes sera considéré comme un suspect et déféré devant la justice ». Sur les combats eux-mêmes peu de détails pour l’instant et un bilan humain encore incertain, au moins 40 tués et 200 blessés depuis hier selon un porte parole de l’armée, à souligner néanmoins que pour une fois que cette opération est le fait exclusif des troupes irakiennes en ligne directe face aux milices qui défient leur autorité.

A Bagdad les combats font rage également tout du moins dans le célèbre secteur nord de Sadr City fief des miliciens Chiites, ils impliquent cette fois l’armée américaine et ont causé la mort de 20 personnes et une centaine de blessés. Le chef radical Moqtada Sadr devant cette situation, ne semble pas vouloir se plier aux exigences du 1er ministre, il lui demande de se retirer de Bassora et d’entamer des négociations, auparavant il menaçait le gouvernement d’étendre la révolte en cas de poursuite de cette offensive, révolte qui pourrait prendre la forme de manifestations ou de grèves dans d’autres régions de l’Irak. Ce bras de fer après 7 mois de trêve de la milice Chiite radicale, illustre la volonté gouvernementale de reprendre en main la situation, en particulier dans cette région pétrolifère de Bassora évacuée il y a quelques mois par les troupes britanniques.

L’offensive est saluée par la maison blanche « une décision audacieuse, nous voulons voir les irakiens prendre davantage de responsabilités » indique un porte parole américain, la suite des événements nous dira si le gouvernement irakien est à la hauteur de cette situation.

16:45 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Irak, Moqtada Sadr, Chiite, Nouri Al-Maliki, maison blanche, Bagdad

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu