Avertir le modérateur

mardi, 18 mars 2008

Maroc, Abdelkader Belliraj a nié plusieurs des faits dont on l’accuse

0680a6110b704bdd77e3b7b0cd042a04.jpgHier lors de son premier interrogatoire par le juge d’instruction en charge du dossier, Abdelkader Belliraj aurait nié plusieurs des accusations portées contre lui, c’est ce qu’affirme son avocat, il nierait en particulier avoir commis des crimes en Belgique mais reconnaîtrait avoir introduit des armes au Maroc.


Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme au Maroc, une enquête judiciaire a été ouverte après le démantèlement du réseau Belliraj annoncé le 18 février dernier, hier c’est le chef présumé du réseau qui était entendu pour la 1ère fois par le juge d’instruction de la cour d’appel de Salé. Selon son avocat, Abdelkader Belliraj a nié plusieurs des faits dont on l’accuse.

 

Son avocat qui a assisté à l’audition assure en effet que son client n’avait pas été un informateur des services secrets belges, il l’a nié devant le juge tout comme il a nié avoir commis ou participé à des meurtres en Belgique, information de la presse belge qui indiquait notamment qu’il était notamment soupçonné d’avoir commis 6 meurtres entre la fin des années 80 et le début des années 90.

D’autre part et toujours d’après le maître Mohamed Ziane, le prévenu a déclaré au magistrat  chargé de l’instruction que les armes saisies au Maroc n’étaient pas destinées à des actes terroristes dans le royaume, son explication d’après l’avocat, c’est qu’il avait décidé de les enterrer à Nador après une tentative de remise à des extrémistes algériens, tentatives avortées et ce dans les années 90.

En revanche Abdelkader Belliraj a reconnu avoir un grand réseau relationnel avec la mouvance extrémiste, réseau qui comprend Oussama Ben Laden mais précise le bâtonnier «  l’accusé a tout de suite expliqué au juge d’instruction que cela ne voulait pas dire qu’il était un terroriste ».

A titre de rappel, 35 islamistes marocains membres ou complices présumés du réseau Belliraj ont été présentés au parquet de Salé et écroués le 29 février près de Rabat, ils sont entre outre poursuivis pour atteinte à la sûreté intérieure de l’état et constitution de bande criminelle en vue de commettre des actes terroristes.

 

17:07 Publié dans Maroc | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Maroc, Abdelkader Belliraj, affaire Belliraj, Salé, Terrorisme Maroc, Extrémistes Algériens, Oussama Ben Laden

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu