Avertir le modérateur

mardi, 18 mars 2008

Air France-Klm reçoit le feu vert pour le rachat d’Alitalia

b5a414fc0b3599df2d8da9aa9a0ad0bd.jpgFeu vert du gouvernement italien au rachat de la compagnie Alitalia par le groupe Air France-Klm mais opposition des syndicats italiens.

Alitalia la compagnie aérienne italienne accepte le rachat par Air France-Klm, un accord résigné de la part de la compagnie et que le gouvernement Prodi vient d’avaliser.


Le gouvernement italien a formellement donné hier soir son aval à la proposition d’Air France-Klm, dimanche Alitalia avait dit oui, un oui douloureux comme l’a décrit la presse car la compagnie italienne détenue à 49,9 % par l’état n’a pas vraiment le choix, ses caisse sont vides, elle perd 1 million d’euros par jour, la faillite pourrait arrivé très vite, mais les conditions posées par le groupe franco hollandais sont humiliants dit-t-on en Italie, l’offre est beaucoup plus bas à ce que prévu, 10 centimes l’action échangée contre 160 d’Air France-Klm, ce qui se traduit en une valeur d’à peine 138 millions d’euros pour une compagnie qui au cours des années 70 se trouvait au 7ème rang mondial, même si aujourd’hui elle est en rouge fixe malgré les 5 milliards d’euros injectés par en vain l’état entre 1998 et 2005, les syndicats sont furibonds, pour que l’opération se conclue le groupe néerlandais prétend qu’il donne son feu vert à 1600 suppressions d’emplois.

Autre question épineuse, l’abandon annoncé en tant que grand aéroport de transit de Malpensa près de Milan, avec 8000 autres emplois en danger, un coup dur à gérer par la politique en pleine campagne électorale, et c’est là ou réside le hic dans toute l’affaire vue que la seule consolation en échange est la confirmation du non et du logo, trop peu pour ceux qui en Italie n’ont toujours pas accepté que l’on ait écarté la solution italienne du rachat d’Air one soutenue par un consortium de banques de la péninsule, le dernier mot en tout cas revient au prochain gouvernement celui issu des élections d’avril mais avec le risque que se soit trop tard.

 

18:35 Publié dans Economie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Italie, Alitalia, Air France-Klm, Air One, Campagne électorale Italie, aéroport Malpensa, gouvernement Prodi

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

Commentaires

COMME LA CGT EN FRANCE, LES SYNDICATS ITALIENS PREFERENT LE SUICIDE ET LA FAILLITE DE LEUR ENTREPRISE QU'ACCEPTER LES CONDITIONS MEME DOULOUREUSES QUI PERMETTRAIENT SA SURVIE!
ILS PREFERENT EUX AUSSI SOMBRER AVEC LE NAVIRE !
ALITALIA C'EST DEVENU LE TITANIC : SPINETTA DEVRAIT LAISSER TOMBER, LES SYNDICATS ITALIENS PRENDRONT LA RESPONSABILITE DU NAUFRAGE

Écrit par : PHILIPPE | mercredi, 19 mars 2008

L’accord est menacé, le PDG d’Air France s’inquiète des oppositions rencontrées en Italie par le rachat d’Alitalia par le groupe Air France-Klm, le PDG est sur place à Rome pour discuter avec les syndicats, apparemment des discussions sans résultats, le ministre des transports italien a même accusé Air France-Klm de Dictat

Écrit par : Esculape | mercredi, 19 mars 2008

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu