Avertir le modérateur

dimanche, 16 mars 2008

Municipales en France, la gauche a tout à gagner, la droite tout à perdre

22a68c6726fcbf263f4b2a1fb8ccb6a4.jpgAujourd’hui le 2ème tour des municipales en France, la gauche va tenter de confirmer son avance, la droite elle va essayer de limiter les dégâts ; pour plusieurs grandes villes, le score est incertain notamment Strasbourg, Toulouse et Marseille.

La gauche a tout à gagner, la droite tout à perdre, le second tour des municipales en France, une semaine après un 1er tour qui a plutôt réussi à l’opposition, le parti de la majorité présidentielle lui semble faire les frais d’un vote sanction contre le président Sarkozy en baisse de popularité selon les sondages.


L’équation est simple, pour la gauche il s’agit de confirmer la poussée enregistrée dimanche dernier et de surfer sur la vague de quelques jolis succès qui l’ont vu par exemple remporter Lyon, la seconde ville de France dès le 1er tour et aborder le second avec de très bonnes chances de conserver Paris, alors que pour la droite, le but est davantage de limiter les dégâts, en d’autres termes, d’éviter un véritable vote sanction et de sauver certains de ses bastions ou elle se présente en position délicate, ce qui ne s’annonce pas forcément facile, les derniers sondages de la semaine (mais ce ne sont que des sondages) laissent entendre qu’elle pourrait perdre une trentaine de villes de plus de 20000 habitants. Dans ce contexte et compte tenu de leur portée symbolique, tous les regards resteront bien sur tournés vers Strasbourg ou la gauche semble tenir la corde, Toulouse ou elle parait également en mesure de l’emporter et surtout Marseille ou le maire sortant de l’UMP Jean-Claude Gaudin disposerait d’une très légère avance toujours selon les sondages mais ou le résultat risque d’être incertain jusqu’au dernier moment, c’est pourquoi personne en réalité ne se risque à faire le moindre pronostic. À gauche on s’était forcé ces derniers jours de faire profile bas et de ne surtout pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué et à droite on a tout fait pour mobiliser un électorat quelque peu désenchanté, c’est ainsi qu’à Périgueux par exemple ou l’un des poids lourds du gouvernement, le ministre de l’éducation étant en fâcheuse posture, on a vu se succéder les ministres jusqu’au 1er d’entre eux, venus pour soutenir leur collègue ; il faut dire que bien des inconnus planent sur ce scrutin dont la moindre n’est sans doute pas l’attitude des électeurs du Modem, le parti centriste, leur leader n’ayant pas craint de se lancer dans des alliances tous azimuts, tantôt a droite tantôt a gauche au gré des circonstances.

03:15 Publié dans Monde, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : France, Municipales France, Gauche France, Droite France, UMP, Modem, Nicolas Sarkozy

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu