Avertir le modérateur

samedi, 15 mars 2008

Le sort des deux otages autrichiens aux mains du GSPC

6589bfcb2d751ce9412ad98bc2ad875d.jpgLe groupe terroriste GSPC (se réclamant d’Al-Qaeda) est l’auteur de l’enlèvement des 2 touristes autrichiens, selon la presse Algérienne les ravisseurs qui seraient en Algérie demandent la libération de 5 extrémistes dont "El Para" un des principaux chefs du Gspc et instigateur notamment de l’enlèvement de touristes au Sahara en 2003. L’Autriche ne fait pour l’instant aucun commentaire.


Selon la presse privée algérienne, les ravisseurs des 2 touristes autrichiens enlevés fin février veulent les échanger contre des extrémistes dont certains des principaux chefs du GSPC, une presse qui a de bonnes raisons de croire que le groupe se trouve sur le territoire algérien.

Il n’auraient jamais été au Mali, pour le quotidien l’Expression, il se trouvent près de l’axe Ouargla-Illizi en Algérie ; El Khabar va même jusqu’à dire reconnaître le désert algérien sur les photos montrant les ravisseurs et leurs otages. Les forces de sécurité algérienne sont donc très mobilisées pour tenter de les intercepter, les frontières sont des zones stratégiques à surveiller, c’est là que le gros des troupes est concentré aux frontières avec la Libye et la Tunisie. Pour sa part l’Autriche a demandé de ne pas intervenir par la force pour préserver la sécurité de ses ressortissants.

Faits nouveaux, les revendications des ravisseurs, l’Autriche ne veut pas s’y plier, il y a d’abord cette demande de libération de la part de l’ex Gspc de plusieurs de ses militants dans une lettre adressée à Vienne selon le quotidien An Nahar, 5 en Algérie et 10 en Tunisie, sur la liste le nom d’Amari Saifi dit "le Para", il faisait parti du groupe qui avait enlevé 32 touristes européens en 2003, à noter aussi le nom d’un terroriste qui avait été arrêté en octobre 2007 à Alger en possession de 800 Kg d’explosifs. Autre revendication, une rançon selon une source proche de l’Etat Majeur de cette crise constituée à Vienne mais aucune info à propos de la somme qui avait été demandée, la police antiterroriste autrichienne parle aussi de contacts établis avec les ravisseurs mais contacts ne signifie pas négociations, l’Autriche refuse de négocier avec les terroristes, elle appelle à une libération sans conditions et compte sur le soutien de ses alliés, le chancelier autrichien a demandé l’aide des services secrets des pays de l’Union Européenne, le temps presse puisque l’ultimatum posé par les ravisseurs expire demain à minuit.

16:49 Publié dans Algérie, Monde, Tunisie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Autriche, Otages Autrichiens, GSPC, Al-Qaeda, El Para, Algérie, Tunisie

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu