Avertir le modérateur

jeudi, 06 mars 2008

Primaires/Etats-Unis: Hillary Clinton est bien remise en selle

9299c466b4f04d5063a84b617aac6ddf.jpgC’est un super sursaut d’Hillary Clinton dans la course à l’investiture démocrate pour la présidentielle américaine, elle a enregistré 3 victoires sur les 4 états en jeu, parmi ces victoires l’Ohio largement acquis.

 


Grâce à son impressionnante victoire dans l’Ohio avec en gros 60 % des voix et apparemment une autre beaucoup plus étroite au Texas voila Hillary Clinton bien remise en selle, la sénatrice n’a plus aucune intention de jeter l’éponge comme l’espérait l’équipe de Barack Obama ; nul doute que le jeune sénateur noir doit être déçu même s’il a fait preuve de son optimisme habituel dans le discours qu’il a prononcé à San Antonio. En dépit de la double victoire de madame Clinton, Obama continue d’avoir l’avantage en nombre de délégués et même si Hillary gagne les 16 élections qui restent et ce jusqu’en juin, elle aura du mal à obtenir les 2025 délégués dont elle a besoin pour être investie ; sa récente victoire lui permet au moins de ralentir Obama dans son sprint vers l’investiture, cedernier espérait que ce serait le dernier tournant avant la ligne droite vers l’arrivée et cela redevient une course d’obstacles , après le Wyoming samedi et le Mississippi mardi prochain les deux candidats auront 6 semaines avant un important affrontement en Pennsylvanie ou Hillary Clinton est favorite.

Les républicains pour leur part doivent regarder désormais en spectateurs le duel Clinton-Obama se poursuivre, ils ont leur candidat maintenant pour novembre, John McCain qui a remporté la victoire dans 4 états a obtenu le nombre de délégués nécessaires pour garantir son investiture, Mike Huckabee son dernier rival se retire en lui promettant son soutien.

17:16 Publié dans Monde, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Hillary Clinton, Barack Obama, primaires Etats-Unis, Texas, Ohio, Mississippi, Wyoming

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

Commentaires

Pourquoi Obama a gagné le Texas
Par Grégory BLACHIER
leJDD.fr
>> Battu lors des primaires du Texas par Hillary Clinton, Barack Obama, revendique pourtant la victoire. Le système de vote dans cet Etat lui offrirait en effet plus de délégués qu'à la sénatrice, malgré un nombre de voix moindre. Dans cette course serrée à l'investiture qui déchire les démocrates, la Floride et le Michigan, sanctionnés, tentent de reprendre leur place à la Convention.

Moins de voix mais plus de délégués. Obama a braqué le Texas. (Reuters)Moins de voix mais plus de délégués. Obama a braqué le Texas. (Reuters)
Sur le même sujet

*
Floride et Michigan veulent leurs sièges
*
Nicole Bacharan: "Pas de vague Hillary"
*
Clinton revient dans la course
*
Obama, "une Amérique idéale"
*
L'actualité complète des élections américaines


Vaincu mais victorieux. Tel est le paradoxe Barack Obama, qui devrait remporter plus de délégués qu'Hillary Clinton au Texas, alors que cette dernière a récolté davantage de suffrages lors de la primaire qui s'est tenue mardi. La raison de cet imbroglio électoral tient au système de vote chez les démocrates texans. Etat parmi les plus peuplés du pays, le Texas enverra 228 délégués à la Convention démocrate, lors de laquelle sera désigné le candidat à la Maison blanche, dont 193 délégués engagés - c'est-à-dire élus lors des élections primaires sur une promesse de vote. Parmi ces 193 délégués, 126 sont désignés lors d'une primaire et donc attribués selon un mode de scrutin proportionnel. Hillary Clinton ayant obtenu 51% des voix, contre 48% au sénateur de l'Illinois, elle est créditée de 65 délégués, contre 61 à Obama.

Les 67 délégués restant sont attribués lors de caucus, ces nombreuses réunions d'électeurs où le vote se fait à main levée. Or, selon le comptage en cours - à cette heure, il n'est pas terminé, la centralisation étant très longue - Barack Obama obtiendrait 55% des suffrages, contre 45% à la sénatrice de New York. Suffisant pour creuser un écart conséquent, et remporter au final les primaires du Texas. "L'écart de délégués en faveur de Clinton dans la primaire sera insignifiant, ou peut-être de deux délégués. Le notre dans les caucus sera de sept délégués ou plus", expliquait ainsi le directeur de campagne de Barack Obama, David Plouffe, cité par Msnbc. Des propos confirmés par le comptage du site greenpapers.com, selon lequel Obama obtiendrait 98 délégués, contre 95 à Clinton.

Clinton: trois victoires pour (presque) rien

L'avantage ainsi obtenu par Obama s'explique également par la manière dont le parti démocrate répartit les délégués. Deux facteurs sont pris en compte : la population d'une part, et les faveurs accordés au ticket démocrate lors de la précédente présidentielle. "La sénatrice Clinton l'a emporté dans les zones rurales où les républicains sont très forts, donc ses districts comptent pour moins de délégués, et Obama a obtenu les faveurs des districts urbains, qui sont plus favorables au démocrates", explique Paul Burka, du Texas Monthly. On retrouve ici la nomenclature du vote traditionnellement observée, à savoir que les classes moyennes préfèrent Obama, lorsque les ouvriers et classes moins aisées penchent vers Clinton. Le clan Clinton a aussi déploré des méthodes contestables lors des caucus, où, selon des témoins et observateurs cités par les médias américains, une foule sans précédent s'est rassemblée, les files d'attente se prolongeant sur les parkings et dans la rue. Selon l'équipe de la sénatrice, de nombreux soutiens d'Obama auraient obtenu illégalement le droit d'organiser un caucus, et auraient usé de ce droit pour écarter les partisans de la candidate.

Ces comptes d'apothicaires et contestations sont évidemment exacerbées par la situation de cette primaire démocrate, où aucun des candidats ne parvient à se détacher - et n'y parviendra d'ici la Convention. Le directeur de campagne de Barack Obama estime d'ailleurs qu'Hillary Clinton ne pourra plus rattraper son poulain. "La nuit dernière, une grande fenêtre s'est fermée pour elle", notait-il mercredi. Sévère, il relativisait les victoires de Clinton dans l'Ohio, le Texas et Rhode Island. Il estimait que l'avantage acquis par Clinton dans ces trois Etats, qui envoient un total de 421 délégués à la Convention était moindre que celui acquis par Obama dans l'Idaho, un Etat mineur où le leader de la course avait remporté 15 délégués contre trois. Si les résultats des caucus du Texas se confirmaient, Clinton n'aurait en effet remporté que huit délégués de plus lors de ces primaires du 4 mars. Un écart bien trop faible pour revenir dans la course.

c'est un copier-coller!

Écrit par : yves | jeudi, 06 mars 2008

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu