Avertir le modérateur

mardi, 04 mars 2008

Visite de Condoleezza Rice au proche orient, un coup d'épée dans l'eau

88bac147fe8146c6864ac928be031d08.jpgCondoleezza Rice de nouveau au proche orient, visite à marche forcée, quelques heures au Caire, des entretiens à Ramallah, un dîner ce soir à Jérusalem, la visite de la secrétaire d’état américaine survient dans une région encore sous le choc de la très violente attaque israélienne contre la bande de gaza, mais Condoleezza Rice affiche la conviction qu’un accord de paix peut toujours être conclu dans le délais fixé par le président Bush.


Condoleezza Rice doit d’abord convaincre le président palestinien de revenir sur sa décision de suspendre les négociations de paix, Mahmoud Abbas a pris cette mesure dimanche en réaction à l’offensive israélienne.

Avant Ramallah Condoleezza Rice était au Caire, il y a annoncé le déblocage par Washington d’une aide de 100 millions de dollars à l’Egypte, une somme qui était jusqu’à lors bloquée faute d’une coopération suffisante des égyptiens dans la lutte contre le trafic d’armes vers la bande de Gaza.

C’est dans l’avion qui l’amenait dans la capitale égyptienne qu’elle s’est dite convaincue qu’un accord était encore possible dans moins d’un an avant la fin du mandat de George Bush et ce conformément au calendrier fixé à Annapolis mais la situation sur le terrain n’incite guère à l’optimisme, Israël poursuit ses opérations à Gaza pour mettre un terme aux roquettes qui n’ont jamais cessé, sans condamner explicitement l’offensive israélienne extrêmement meurtrière le week-end dernier, la chef de la diplomatie américaine a appelé à épargner les civils, elle s’est dite inquiète de la situation humanitaire à Gaza mais c’est au Hamas qui contrôle le territoire que madame Rice impute le responsabilité de l’escalade, pour la secrétaire d’état « le mouvement islamiste utilise des roquettes sur Israël pour tenter d’arrêter un processus de paix auquel il n’a rein à gagner ».

Condoleezza Rice a en outre accusé l’Iran de soutenir militairement le Hamas et dans ce contexte cette nième visite dans la région de la responsable américaine, une visite programmée avant l’offensive israélienne de ce week-end, cette visite donc risque encore de ressembler à un coup d’épée dans l’eau.

16:46 Publié dans Monde, Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : Condoleezza Rice, Palestine, Israel, Proche orient, George Bush, Mahmoud Abbas, OLP

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

Commentaires

un pays qui vit de mendicité pour payer ses fonctionnaires et pour ses aides n'a pas de conditions a dicter mais des obligations contre ses bailleurs de fonds il peut soumettre ses volontés mais il se doit etre redevable des décisions de ses bailleurs de fonds quand on veut imposser ses propos il faut etre en mesure d'en imposer et pour l'nstant sans les sous de l'étranger la bande de gaza n'est rien , absolument rien

Écrit par : jean dupond | mardi, 04 mars 2008

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu