Avertir le modérateur

dimanche, 02 mars 2008

Palestine, offensive israélienne et mutisme international

c996926305e575e0f2fda5e4a2179c50.jpgL’opération israélienne dans la bande de gaza ne cesse de s’étendre alors que le conseil de sécurité de l’ONU condamne les violences qui ont déjà causé déjà la mort d’une centaine de palestiniens depuis mercredi, critiques rejetées par le 1er
ministre israélien qui dit réagir légitimement en représailles aux tires de roquettes palestiniennes.


C’est d'ores et déjà l’offensive la plus meurtrière depuis la seconde Intifada en 2000 dans la bande de gaza et elle n’est pas terminée, Israël veut poursuivre ses représailles aux tires de roquettes palestiniennes, des représailles qui font beaucoup de victimes dans les rangs de civiles palestiniens, et qui font plonger un peu plus le territoire dans le KO.

Les missiles israéliens continuent de s’abattre dans divers endroits de la bande de gaza visant des militants ou des bâtiments supposés abriter des dépôts d’armes, 3 d’entre eux ont détruit le bureau du 1er ministre déchu Ismael Hania en plein coeur d la ville de gaza faisant beaucoup de blessés, la région nord reste elle le théâtre de frappes aériennes accompagnées d’une opération terrestre de grande envergure à laquelle participent quelques 2000 soldats selon les chiffres donnés par les officiels israéliens. Plus de la moitié des personnes tuées depuis mercredi sont des civiles et l’on compte également une forte proportion de civiles notamment d’enfants parmi les centaines de blessés qu’ont fait ces attaques en 5 jours, beaucoup d’entre eux risquent de ne pas survivre faute de pouvoir recevoir des soins, le secteur médicale fragilisé depuis des mois par le blocus économique imposé par le gouvernement d’Ehud Olmert est en effet au bord de l’effondrement, les hôpitaux manquent de lits pour les blessés et de places à la morgue pour les morts mais également de sang de produits anesthésiants et de médicaments, les ambulanciers travaillent dans des conditions extrêmes, ils sont parfois tout simplement immobilisés par manque de carburant pour utiliser leurs véhicules. En Cisjordanie les populations sont sous le choc, des manifestation ont eu lieu dans plusieurs villes pour dénoncer l’offensive israélienne et l’inertie de la communauté internationale, le président Abbas a déclaré ce dimanche jour de deuil et les drapeaux ont été mis en berne sur les bâtiments publiques.

17:20 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Palestine, Israel, offenssive israelienne, Civiles palestiniens, ONU, Ehud Olmert, Intifada

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu