Avertir le modérateur

samedi, 01 mars 2008

Egypte : Une femme a été nommée Maazoun

2041b87e230482e14d81e9aad09b202c.jpgEn Egypte c’est une première, c’est pour la première fois qu’une femme a été nommée Maazoun elle est ainsi la première musulmane à pouvoir sceller un mariage religieux, une décision appuyée par le ministère de la justice mais qui ne fait pas l’unanimité dans le pays.


Eh oui, une première qui fait et fera beaucoup parler, une femme est nommée Maazoun et devient la première musulmane à pouvoir sceller un mariage religieux. Elle s’appelle Amal Soliman, elle a 32 ans et à sa manière, cette mère de famille diplômée en droit est une révolutionnaire, c’est en effet la première femme à avoir été nommée Maazoun, le Maazoun est un clerc de notaire qui enregistre les mariages musulmans, théoriquement rien n’interdit qu’une femme exerce cette profession mais les voix les plus conservatrices se font déjà entendre, des Cheikh de l’université Al Azhar objecte par exemple qu’il est difficile pour une femme de pratiquer ce métier car l’accès à la mosquée est interdit en période de règles, de même certains rappellent que le Maazoun à la fin du rituel joint les mains des pères des mariés or beaucoup refusent qu’une femme puisse toucher les mains d’un homme.

En Egypte, c’est le ministère de la justice qui nomme les Maazouns, l’accès de cette profession aux femmes s’inscrit dans un mouvement entamé depuis quelques années par ce ministère qui a également encouragé la nomination des femmes aux postes de juges, là aussi cela avait fait débats mais pour autant la polémique reste limitée, le sujet ne divise pas en effet violement la société mais il marque l’antagonisme croissant qui se crée entre les 2 sexes, la société égyptienne est de plus en plus encline à pratiquer la séparation entre homme et femme, plusieurs cafés pour femmes seulement ont fleuri ces derniers mois dans la capitale égyptienne ; dans le métro les wagons femmes ne désemplissent pas bien qu’il ne soit pas obligatoire, ce n’est pas en effet l’état qui encourage cette ségrégation mais bien la population et souvent les femmes elles mêmes qui voient là un moyen de se protéger du harcèlement sexuel un travers de plus en plus dénoncé dans la société égyptienne.

14:32 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Egypte, Femme Maazoun Egypte, Al Azhar, Le Caire, Actualité Egypte

Pour recevoir les mises à jour, saisir votre email

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu